Dossier: la détox, les cures et les jeûnes plus clairement

Bon, le temps des fêtes révolu, beaucoup cherchent la solution miracle pour perdre du poids et songent a faire des cures/jeûnes. Même que je vois plusieurs personnes bien intentionnée, qui se font conseiller ou qui s’éveille un matin et se disent: c’est le moment, je fais un ménage et une purification de mes organes, une détoxification. J’ai vu tel article, ou telle personne m’a dit qu’elle avait essayer ci ou ça. Je me fais une cure (ou un jeûne).
😦
Je vais vous expliquez pourquoi il faut faire attention, même s’il peut être bon de faire un « petit nettoyage ». Car il faut être conscient(e) que tout un chacun est différent. Ce qui a très bien fonctionner chez l’un peut avoir des conséquences grave chez l’autre. Soyons prudent dans ce genre de traitement, pas si anodin, s’il vous plait. Le corps sait déjà éliminer les toxines et trop forcé la dose peut se révéler dommageable, sans compter que cela peut interférer avec la prise de médicament. Prudence donc.

En plus, rien n’est miraculeux et faire une « detox » pour pallier les abus, franchement c’est pas la meilleure façon d’envisager de prendre en main sa santé. Même si des stars en font la publicité!

« L’idée que vous puissiez laver vos péchés caloriques est le parfait antidote à nos modes de vie adeptes de fast food et à nos vies sociales lubrifiées à l’alcool » comme le cite The Guardian dans un article s’insurgeant contre la « detox industry ».

Mais bon, je vais vous expliquer tout de même pourquoi et comment. Car en lui même le fait de donner un coup de pouce à nos émonctoire (organe éliminant les toxines et autres) n’est pas mauvais, si c’est bien fait, si on en a besoin, si on a pas de pathologie restrictive et si on le voit pas comme une solution facile et ponctuelle à nos déboire et abus.

Le pourquoi d’une détoxification
Comment ça marche
3 bases alimentaires
Les options de cures et jeûnes
Petite formation d’une heure « détox »

Comprendre la base du pourquoi

Le corps humain est une merveilleuse machine électrique, chimique et biomécanique. Comme toute machine à la fine pointe de la technologie, elle doit être entretenue, respectée. Vous n’iriez pas consciemment brancher votre appareil électrique dans une prise au mauvais calibrage… Ou arroser votre plante avec de l’eau de vaisselle sale, ou mettre du diesel dans une voiture à essence… Ou rouler 2000km avec un radiateur percé… Ce sont des exemples, mais l’idée est la. Il faut pas faire n’importe quoi.

Si le corps est un organisme adaptable, il est pas superman. Je veux dire par la que la vie générale nous met énormément de contraintes qu’il doit gérer en permanence, sans même que l’on s’en rende compte. (Stress, pollution, cycle de sommeil différent, bruit et j’en passe). Si nos anciens suivait les saisons, les cycles lunaires et solaires, faute d’autre chose; en moins de 2 ou 3 générations on a complètement changé notre mode de vie. Le corps humain lui, pendant des millénaires, a eu les même bases et il ne peut s’adapter a de tels changements en quelques dizaines d’années.

  • cycle solaire et lunaire
  • stress ponctuel face à un danger  imminent (le lion va me manger! ou le curé m’excommunier et je serai bannis)
  • aliment non modifier et suivant les saisons
  • Pause obligatoire du rythme de vie (chaleur, hiver, nuit)

Maintenant par contre on a:

  • Cycle… quel cycle? On à de la lumière à la maison tant qu’on veux, des magasins ouvert tard, des boîtes de nuit, des dossiers à remettre avant demain matin…
  • Stress semi-permanent ou permanent devenant angoisse et stress chronique. LA maladie du siècle. On a peur de tout maintenant; peur du cancer, peur du voisin, peur de mal paraître, peur de perdre, peur que son statu FB soit lu par personne (j’exagère un peu, mais ça revient à l’ancestrale peur du bannissement), peur d’être en retard, peur de rater un truc, peur de ci ou de ça.
  • Notre alimentation a tellement changé même au cours des 10 dernières années, sans compter les pesticides, les OGM, les nano-trucs dont on a pas encore les effets sur le long terme. Nos organes, eux, sont les mêmes depuis notre naissance, les mêmes que nos grand parents…
  • Pause…? entre le boulot à l’année, les stimulis des technologies nous accompagnant parfois même au lit (vive les smartphone et tablettes), les activités de loisirs et tout et tout. Quand prend-on réellement le temps de décompresser?

Voila quoi…

Alors, oui, notre corps accumules des toxines faute de vivre à son rythme et de façon saine. Oui, il est adéquat de lui donner un coup de pouce pour se débarrasser des différentes toxines et déséquilibres accumulés. Mais à moins de pouvoir faire une retraite encadrée ou on pourra être totalement au rythme de notre corps ET d’avoir la capacité de l’écouter, car faire endurer un choc (changement drastique alimentaire par exemple) de plus à notre métabolisme n’apportera pas nécessairement la joie et la plénitude escompter!

Retour haut de la page

_
Comment faire alors?

A la base, notre corps via ses émonctoires ( foie, reins, peau, poumons et intestin) élimine les toxines qu’il ingère, et ce continuellement sans que nous en soyons conscient. Le but de « désintoxiquer » le corps est donc de supporter le travail naturel des organes éliminateurs, ce qui leur cause une surcharge de travail (forcément). Les toxines « brassent » dans les fluides pour être éliminée principalement par l’urine, la matière fécale et la sueur. En gros plus il y en a a éliminer ou plus les organes sont fatigués, plus il y aura d’effets secondaire indésirable. C’est un peu comme remuer le fond de boue dans un aquarium. Certain symptômes sont courant et plus une gène qu’autre chose et sont souvent atténué ou complètement éviter quand la cure est progressive, douce, et s’accompagne de l’hygiène de vie adéquate et de fibre.
Pour ne citer que quelques effets d’une cure trop « forte » les premiers jours

  • Maux de tête
  • Boutons
  • Manque d’énergie (temporaire, on fait travailler nos organes plus que naturellement)
  • Selle et urine différente

TOUJOURS SE SOUVENIR QU’IL Y AURA INTERACTION AVEC LES MÉDICAMENTS! Puisque ça travaille sur le foie, les reins et que ce sont ceux-ci qui métabolise les médoc…

Par contre, la plupart des gens ayant suivi un régime alimentaire sain aidant a éliminer les toxines remarquent après une semaine:

  • Meilleur sommeil
  • Meilleur mine, teint « frais »
  • Perte du poids en surcharge pondérale (sauf les femmes ménopausée, mais le corps a besoin de ce surpoids!)
  • Langue propre même au réveil
  • Meilleur transit digestif (et moins de gaz-ballonnement-flatulence)
  • Plus d’énergie
  • Meilleur concentration
  • Moins de symptôme menstruel pour les femmes
  • Moins malade car système immunitaire renforcé

Donc,  nous avons pris conscience qu’on avait besoin de redresser la barre question santé? Le net regorge d’information au point de s’y perdre. Qui plus est, certain sites ou groupe FB vendent du rêve en donnant un minimum d’information quand à la façon de faire et les conséquences, les contres-indications tout ça. Sans mentionner le fait que ça puisse être mis de l’avant par une compagnie productrice, une vedette (bien suivi par des praticiens de santé) ou une mode (du juicing à l’Ice bucket Challenge au trou entre les cuisses) et je ne vous dirai pas ce que je pense de ces modes… Tandis que la société met de plus en plus la pression d’un corps « sain » (et quasi anorexique, mais ça, c’est un autre sujet!). D’où mon message de prudence face aux nombreuses informations véhiculées partout sur les diètes-jeunes-cures etc. Je vais tenter de vous mettre ici des bases à intégrer à votre alimentation quotidienne et démystifier un peu les différentes options offertes.

_
Je veux perdre du poids moi!
Bon, alors ci-dessous, juste ça, et la plupart des gens perdent du poids.

Les bases alimentaires en 3 étapes – perte de poids et détox au quotidien

  1. On ne le répétera jamais assez souvent: BOIRE DE L’EAU!  Je le redis, boire de l’eau. Pas de la liqueur/soda, du café ou du thé. DE L’EAU! Tout autre liquide demande au système digestif de digérer des molécules; alors, non c’est pas pareil. Qui plus est, certain contiennent énormément de sucre et d’autre sont diurétique (font faire pipi). Ce qui fait qu’ils déshydratent; comme la bière et le café. Donc pour avoir un bon ratio liquide/jour, calculez en moyenne 1,5 à 2 litres par jour, plus si on est actif. Disons 3-4 bouteilles d’eau embouteillées (je préfère plutôt vous encouragez à utiliser une bouteille recyclée ou de sport à remplir qu’acheter cela-dit). Et bien sur, si on prend plus d’un café/jour, on doit ajouter la quantité du café pris en ml à ajouter a sa quantité d’eau pour compenser la déshydratation de ce saint graal gustatif qu’est le café. *fan* Un corps bien hydraté aura moins de ride, de cellulite, moins d’oedème et de jambes lourdes, moins de constipation, moins de douleur inflammatoire. Ça aide aussi pour les problèmes d’acnés, de psoriasis, d’eczéma…Ah oui, avoir faim est parfois le signal qu’on a soif… le cerveau fait pas de différence dans son signal.
    Plus d’info quand à la quantité d’eau à prendre par jour
  2. Couper les sucres raffinés. Les sucres raffinés ou sucres simples sont particulier. Le corps les utilises peu, et on en a maintenant bien trop dans notre alimentation. Ils mènent à de grave problème de santé (diabète, cholestérol, épuisement, douleur inflammatoire etc). On en connait généralement beaucoup et ils sont faciles à reconnaître, et donc à couper. Et rendez-vous compte, il y a tellement de sucre dans notre alimentation que si on coupe ceux qu’on connait, on en aura encore trop. Car on retrouve aussi des sucres raffinés dans les repas pré-congelés, les restos, les sauces commerciales, la plupart des boissons, l’alcool, les céréales commerciales et j’en passe. Attention, je dis pas de se nourrir comme un moine, je dis de couper ce qu’on peut. Réduire, disons, à la fin de semaine seulement, le resto et les desserts, prendre des fruits frais comme dessert en semaine. Ne prendre qu’une fois par jour une boisson qu’on sait sucrée de type pepsi, jus fais de concentré, sirop etc. Il y a des sucres cachés partout, autant réduire ceux qu’on connait! Oui, apprendre à lire une étiquette d’ingrédient derrière la boîte au supermarché devient hyper utile. Vous serriez abasourdi(e) de voir le nombre d’articles qui où le sucre est dans les premiers ingrédients (donc en plus grande quantité). Parfois le sucre est avant l’ingrédient promotionnel du produits, même dans les trucs verts et bio! Normal, le sucre est pas cher, volumineux et lourd. Ça rapporte de l’argent aux cies en somme.Il y a aussi les substituts de sucre, c’est à dire des molécules, naturelle ou syntétiqie, aux gouts sucrés qui ont une incidence moindre sur notre taux d’insuline. Comme le stévia (plante sucré/amère), le xylitol (sucre de bouleau que je trouve plus agréable au goût que le stévia), l’agave entre autre.
    Voir édulcorant
    Un an sans sucre, l’aventure familiale
  3. Intégrer des fibres journalières. Il y a les fibres dure ou insoluble (fruits et légumes, céréales, germe de blé, etc), et les fibres solubles (le « gluant » du lin, du chia, des plantes comme la guimauve ou la mauve, son d’avoine, le psyllium etc). C’est pas pour rien qu’on dit manger des légumes et des fruits. Ils apportent des fibres en plus des nutriments (vitamines et minéraux). On consomme généralement entre 3 et 15 gr par jour. Il est recommander entre 25 et 30 gr! Les fibres aident à contrer le cholestérol, le diabète, la constipation, et aident énormément au contrôle du poids. Les fibre attrapent les toxines, et les « sortent ». C’est une aide énorme pour le corps et elles fonctionnent de concert avec une bonne hydratation.
    Voir ici, et la pour de plus amples informations.

Vous voyez? c’est simple comme base. Tout le monde peut intégrer ça, à son rythme, sans prendre de risque. Certain verront en moins de 10 jours une amélioration notable de la digestion, de l’énergie, de la concentration, d’une baisse des douleurs inflammatoire, d’une amélioration topique (plus beau teint, moins de ride, baisse eczéma et psoriasis). Déjà, intégrer ces 3 éléments dans votre alimentation quotidienne, et vous verrez une nette amélioration de l’énergie, un meilleur sommeil, concentration, humeur, fatigue, digestion etc…

Vous pouvez aussi ajouter en 4e élément, la mastication. Disons que les nutriments sont comme les petits Lego de couleurs différentes. Une bouchée c’est un grooos carré de Lego. Mâcher sépare ce gros morceau, ce qui permet aux sucs digestifs de séparer encore plus ces petits morceaux pour détacher les différentes couleurs/nutriments. Si les morceaux du gros carré sont trop gros, la digestion n’aura pas le temps ou les capacités de séparer les couleurs, du coup ça sera perdu et pas digérer. Créant flatulences et malabsorption pouvant mener à des carences. C’est aussi simple que ça ^^
Retour haut de la page

Clarifions les options

Quand aux diètes et jeûnes, à mon avis personnel, il faut rester prudent, à moins de se l’être fait donner par un naturopathe, nutritionniste ou diététicien diplômé d’une École professionnelle et/ou membre d’un organisme reconnu (il y a malheureusement beaucoup de praticien qui n’ont que quelques mois d’études, un simple certificat de 25 hrs de formation totale, ou n’ont pas terminé leur parcourt, il faut être prudent. Vous faire facturer le prix d’une consultation d’un praticien ayant étudier 4-5 ans, ou 3-6 mois, forcément il n’aura pas non plus les mêmes connaissance. N’ayez aucune honte demander de quelle institution il/elle est diplômé. Ne vous sentez pas gêner de changer de praticien si ça ne « colle pas » question personnalité non plus. Certaines personnalité ne sont pas faites pour « cliquer » d’office, et comme ce genre de suivi est plus personnalisé et intime qu’avec le médecin, prenez le temps de trouver quelqu’un de compétent avec qui le courant passe bien. Bien sur, vous pouvez tombé sur l’autodidacte qui est aussi calé et compétent. Mais c’est plus difficile à trouver.

Si vous n’êtes pas suivi par une personne externe, faites attention aux abus (changement drastique alimentaire/activité) car ils peuvent mener à des carences importantes en plus d’être décourageant car trop différent de ses habitudes. Et sachez qu’un corps qui tout à coup se retrouve privé de nutriment se croit en disette, du coup dès qu’il aura la chance de le faire, il refera des réserves! (ceci expliquant aussi la prise de poids rapide après une diète drastique ou on avait perdu du poids; ou l’effet yoyo).

Image de jus frais

Une détox, certains disent que ça prend réellement  42 jours, qui correspondent à un cycle de renouvellement cellulaire d’une grande partie de l’organisme. En vrai… ça dépend de chaque personne. Mais peu importe il faudra bouger, faire du sport pour faire bouger notre système lymphatique.

Aussi bénéfique soit-elle, la détox est limitée dans le temps. Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, elle doit être suivie entre 7 jours et 1 mois généralement. En revanche, un jeûne, ou monodiète (qui consiste à consommer le même fruit ou légume trois fois par jour) ne doit pas durer plus de trois jours. Et ce, si aucune contre indication de santé ne vient rendre dangereux cette pratique « dure ».

_
Petit aperçu des cures, jeûnes et régimes les plus communs

  • « Juicing » et jus vert et smooties. C’est un genre de fast-food bon pour la santé qui nous vient des États-Unis. Excellente sources de fibre en général si on garde la pulpe (exit le juicing), ça aide à alcaliniser le système (en fonction de la composition), et très utile pour les gens ayant de la difficulté à consommer leur légumes journalier. Bien entendu, il faut continuer de bien manger aux autres repas pour avoir ses apports en protéine et minéraux et autre oligoéléments. Et bien sur, il ne faut pas aller avec des compositions de fruits tropicaux et super sucré et se dire que comme c’est frais, c’est bon! S’empiffrer de l’équivalent de 3 salade de fruits, concentrer dans UN verre de jus c’est pas très judicieux même si délicieux…Soyez conscient(e) qu’un régime composé exclusivement de liquide, poussé à l’excès ça peut être préoccupant pour la santé générale. Mais cela permet une « pause digestive » fort appropriée, selon moi, dans notre diète quotidienne en collation ou un week-end de temps en temps quand on a pas d’activité sportive au menu; en auquel cas on risque de manquer de nutriment si on a pas de suivi approprié d’un(e) professionnel(le). Qui plus est, un concentré de légumes et de fruits frais en un verre peut être une excellente idée à la collation pour ceux qui ont du mal à consommer leur portion de fruits et légumes journalier.
    Article très intéressant sur le juicing
  • Jus de citron dans de l’eau, tiède-chaude ou non, souvent conseillé à jeun le matin. Étonnamment pour certain, le citron une fois dans le système digestif à un effet alcalinisant, très bénéfique au demeurant. Je le recommande souvent aux gens stressés (ce qui acidifie le système) d’en prendre le matin de la fin de semaine pendant qu’on prépare le petit dej! ça aide beaucoup les gens souffrant d’inflammation chronique quand on combine avec les 3 étapes vues plus haut.
  • Cure de pamplemousse. Souvent utiliser comme cure d’amaigrissement. N’apporte pas un complet apport nutritionnel et peut créer de graves interactions avec beaucoup de médicaments voire d’autres plantes. Crée souvent un effet inverse au retour à la nutrition normale du au corps qui craint une nouvelle période de disette et qui stockera des réserves; c’est un cercle vicieux pour la perte de poids. Essayez plutôt un demi pamplemousse, si votre pharmacien (c’est le pro pour savoir s’il y aura interaction avec des médocs que vous consommez) ou votre naturopathe vous y autorise, avec un yaourt nature ou faiblement sucré (au stévia – Xilitol) et quelques noix variées.
  • Cure détox pour le foie, plantes amères. Ça goûte mauvais car les principes amer sont ce qui aide le foie à éliminer ses toxines. Bouchez-vous le nez, ça passe mieux ^^
    Cependant, un foie qui élimine ses toxines de façon accéléré les renvoient dans le système digestif et les reins en prennent plein la gueu** aussi. Du coup, privilégier plutôt une cure foie/reins/système digestif au minimum plutôt qu’une cure juste foie. Qui plus est, ces émonctoires sont continuellement en train de se débarrasser des toxines. Une pause des intoxicants (voir prochaine phrase) peut être aussi bénéfique qu’une « détox » pour les gens vivant sans stress et pouvant être à l’écoute d’eux-même.
    Pour les autres menant une vie effrénée (normale quoi) une réelle « cure détox » prendra au minimum 10 jours (voire 3 mois avec un suivi d’un praticien qualifié) où on coupe les produits intoxiquant comme les produits laitiers (dur à digérer et sucré), les sucres raffinés, les trucs synthétiques et artificiels, on diminue les protéines animale si on en consomme beaucoup et on boit beaucoup d’eau et mange bcp de fibres; ce sont eux qui vont « sortir » les toxines du corps via l’urine et le bol fécal. Sinon, c’est comme ne pas attendre jusqu’à la fin pour le « changement d’huile » avant d’en remettre… ou faire une demi teinture à cheveux. Le résultat sera en fonction.
    Pour bien comprendre la détox, voici une formation d’une heure assez clair sur la détox générale, ses mythes et études.
  • Eau d’argile -Détox et minéralisation-  (boire au matin l’eau minéralisé par 1 c. a table d’argile sans consommer l’argile). Il semble pas y avoir d’effet néfaste en général.
  • Cure à l’huile d’olive et magnésium -Vésicule biliaire-
    Peut être dangereuse s’il existe un blocage du conduit de la vésicule, et on ne le sait pas nécessairement d’avance! De même peux créer des blocages et des douleurs importantes si la personne à de grosse « pierres » ou calculs biliaires. Préférer intégrer dans une alimentation régulière des aliments soutenant ou « brisant » petit à petit ces « roches », surtout si vous vous savez sujet à ce problème plutôt que de faire une telle cure sans suivi sérieux.
    http://www.abcsante.be/fr/news/une_alimentation_qui_broie_les_calculs_biliaires/
  • Cure de chélation des métaux lourds. On manque d’information d’études indépendante à ce sujet. Mais il est certain qu’on vit avec de plus en plus de contaminant dans notre environnement, mercure, cuivre. Et c’est sans compter les pesticides, hormones de synthèses dans l’eau, conservateurs, plastique texturant de type phtalates…
    http://www.sante-nutrition.org/resultats-recherche-comment-bloquer-presque-mercure-alimentation-en-utilisant-nourriture-les-jours/
    Retour haut de la page
    Infos et sources:
    http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/01/resolution-2015-arretez-detox-ca-ne-sert-rien-bonne-annee-2015_n_6399446.html?ncid=fcbklnkfrhpmg00000002
    http://www.passeportsante.net/mieux-manger-c7/sucres-et-edulcorants-15
    http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=stevia_ps
    http://bitagro.imist.ma/spip.php?article61
    http://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/equilibre-alimentaire/regimes-alimentaires/nutrition-et-alimentation-il-faut-manger-des-fibres-28497
    http://www.webmd.com/diet/features/juicing-health-risks-and-benefits
    http://www.remedes-sante.com/la-detoxication-cure-de-printemps/
Publicités

2 réflexions sur “Dossier: la détox, les cures et les jeûnes plus clairement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s